Publié par Laisser un commentaire

La culture du Thé

L’arbre à thé est une plante à feuilles persistantes de la famille des Camelliae.

Le théier, arbre à thé ou tout simplement thé, (Camellia sinensis) est un arbuste originaire d’Extrême-Orient, de la famille des Théacées. On distingue trois formes de cette espèce cultivées dans le monde entier :

Le Camellia sinensis assamica (Assam)  peut atteindre une hauteur entre 13 et 18m et possède des feuilles longues de 15 à 30 cm pour durée de vie de 40ans.

Le Camellia sinensis sinensis (Yunnan)   peut atteindre une hauteur entre 2,70 et 4,50m et possède des feuilles longues de 5 cm pour une durée de vie de 100ans.

Le Camellia sinensis cambodiensis  peut atteindre une hauteur 4,50m et est surtout utilisé pour la production d’hybrides.

Les principaux pays producteurs sont la Chine, l’Inde, le Sri Lanka, le Vietnam, Taïwan, le Japon, le Népal, la Turquie, le Kenya et la Tanzanie. Il est à noter que le thé du Sri Lanka et de Taïwan sont respectivement commercialisés sous les anciens noms de Ceylan et Formose.

Les seules plantations de thé européennes sont Chá Gorreana et Chá Porto Formoso, aux Açores.

Suivant la variété, le théier se cultive dans un climat tropical humide pour l’Assam ou supporte des conditions plus rigoureuses (Japon, Chine, Géorgie, Iran, Turquie et Himalaya indien) pour le Yunnan.

Les climats les plus favorables des températures situées entre 10 et 29°, une altitude entre 300 et 2000m et des précipitations variant entre 2000 et 3000mm par an.

L’altitude et l’humidité sont deux élément indispensable pour obtenir un thé parfumé et de qualité.

Mais comme pour le vin la qualité finale du thé sera tributaire du climat, de l’altitude, des conditions météorologiques, de la nature du sol, de la rigueur employé lors de la récolte du thé, du moment de la récolte, de la méthode de fabrication, du mélange, le conditionnement et la conservation du thé.

En plantation (densité de 10 000 pieds par hectare), le théier est taillé pour ne pas dépasser un mètre de haut, afin d’en faciliter la cueillette. Les premières récoltes commencent au bout de trois à quatre ans.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.